Invictus


affiche_invictus

L’année cinématographique 2010 va débuter, ou presque, avec un nouveau chef-d’oeuvre de Clint Eastwood, adapté du livre de John Carlin The Human Factor : Nelson Mandela and The Game that Changed the World.
« Invictus » qui signifie en latin « Invincible ».
Ce film, trentième long métrage réalisé par Clint Eastwood, sortira le 13 janvier 2010.

C’est un film de type biopic, qui narre l’arrivée au pouvoir de Nelson Mandela.

Synopsys :

En 1994, l’élection de Nelson Mandela consacre la fin de l’Apartheid, mais l’Afrique du Sud reste une nation profondément divisée sur le plan racial et économique. Pour unifier le pays et donner à chaque citoyen un motif de fierté, Mandela mise sur le sport, et fait cause commune avec le capitaine de la modeste équipe de rugby sud-africaine. Leur pari : se présenter au Championnat du Monde 1995…

J’ai eu l’occasion de le voir, et c’est du Grand Clint Eastwood – de la même veine que “Grand Torino”, mais ce n’est pas Clint qui joue le rôle de Mandela 😉

Nelson Mandela ayant affirmé qu’il ne voyait personne d’autre que Morgan Freeman pour l’interpréter, le comédien fut le premier engagé sur le film, son troisième sous la direction de Clint Eastwood après Impitoyable et Million Dollar Baby, qui lui avaient tous deux valu l’Oscar du Meilleur Second Rôle Masculin.

invictus03

Morgan Freeman est un acteur que j’apprécie énormément et dans ce film il est une nouvelle fois à la hauteur. Ce n’est plus Freeman que l’on voit mais Mandela. De plus il faut avouer que la ressemblance est tout de même étonnante.

Face à lui Matt Damon tient le rôle de François Pienaar, le capitaine de l’équipe des Springboks. Je suis moins enthousiasmé par sa performance. Il a vraiment très peu de charisme pour un capitaine d’équipe – peut-être est-ce l’explication des performances plutôt minable de l’équipe au début de l’aventure. Mais tout au long du film on le sent emprunté, avec une sorte de débat intérieur permanent, même quand il est en famille il n’est pas naturel. On a vraiment l’impression qu’il ne se sent pas à place.

invictus02

Pourtant afin de se préparer au rôle, Matt Damon a suivi un entraînement au Gardens Rugby Club, sous la houlette de Chester Williams, qui avait porté les couleurs de l’Afrique du Sud en 1995, lors de la Coupe du Monde de rugby, et n’est autre que le premier joueur de couleur à avoir été appelé en sélection après l’abolition de l’Apartheid (et le troisième de l’Histoire du pays). Chester Williams qui a de plus été consultant lors du tournage de ce film.

Ce que l’on découvre à travers ce film, c’est que la Coupe du Monde de Rugby de 1995 qui fut perçue dans la plupart des pays du monde comme un grand événement sportif allant au delà même du simple rugby, car elle a marqué le retour de l’Afrique du Sud dans l’arène du sport international après la fin de l’Apartheid.

invictus01

Elle fut pour la population d’Afrique du Sud un tournant historique, une expérience de portée nationale, qui refermerait les blessures du passé et ouvrirait de nouveaux espoirs. “En faisant appel au sport pour réconcilier le pays avec lui-même, Mandela s’est montré visionnaire. Il était conscient de la nécessité de mobiliser et rassembler la nation autour d’un projet. Cette finale était sans doute le seul objectif que Blancs et Noirs pouvaient partager à l’époque. Mandela savait que l’ensemble de la population devrait renouer le dialogue et se mettre à travailler main dans la main pour que le pays réussisse. Quelle meilleure illustration de ce concept qu’une victoire de l’équipe nationale “(C.Eastwood)

“INVICTUS est une belle et émouvante histoire qui met en lumière le meilleur de l’homme et de ses capacités. Le plus étonnant est qu’elle est vraie.”(Anthony Peckham – scénariste)

Tous ceux qui ont déjà quelques années au compteur connaissent Mandela et son combat, mais c’était hier. Avec ce film on le retrouve, on retrouve un homme extraordinaire, un homme capable de pardonner à ses bourreaux malgré 30 années d’emprisonnement ! Un homme ayant la force de lutter contre les siens pour aller de l’avant dans son projet de réconciliation.
«Ici commence la nation arc-en-ciel, ici commence la réconciliation, ici commence le pardon» Nelson Mandela, dans INVICTUS

Pour la petite histoire, le rugbyman Sébastien Chabal a avoué avoir refusé un rôle dans Invictus. Quand à Jonah Lomu, même si son rôle est interprété par Zak Feaunati, il est reconnaissable au premier coup d’oeil !

Un film à ne manquer sous aucun prétexte !

10 Commentaires
  1. 29 décembre 2009
  2. 29 décembre 2009
  3. 28 février 2010
  4. 28 février 2010
  5. 8 décembre 2010
    • 9 décembre 2010
  6. 11 décembre 2010
  7. 11 décembre 2010
  8. 12 décembre 2010
  9. 12 décembre 2010

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.