La plus grande ferme photovoltaïque de France en 2014

L’autorisation est tombée et aussi surprenant que cela peut paraître au premier abord, c’est dans le département du Nord, à proximité de Cambrai, que sera construite la plus grande ferme photovoltaïque de France. Il faut croire que le ciel n’est pas toujours gris au pays des cht’is !

Ce projet qui a débuté en 2008 sera installé sur l’ancien aérodrome militaire de Niergnies – Séranvillers-Forenville, quelque 300 hectares aux portes de la ville de Cambrai. La construction devrait débuter en 2012 pour s’achever en 2014 et fournir à terme de l’électricité à 17 000 habitants. Si EDF est intéressé par le projet, et notamment pour la partie gouvernemental sur 20 hectares, c’est la société allemande Enertrag qui a obtenu le marché pour la plus grande partie.

Se plus si EDF gagne le projet gouvernemental, la société allemande s’est engagée à être complémentaire. Dans le cas contraire Énertrag s’engage à reprendre la totalité des aménagements.

Cette ferme photovoltaïque s’étendra sur une centaine d’hectares et sera une source de rentrée fiscale non négligeable pour la communauté d’agglomération cambrésienne. Un million d’euros par an de revenus pour la location du terrain et les taxes énergétiques et ce pendant les trente années du bail emphytéotique entre la communauté d’agglomération de Cambrai et la société Enertrag, qui devrait investir entre 75 et 90 millions d’euros d’investissement. Au terme du bail, si ce dernier ne devait pas être renouvelé, la société Enertrag aurait alors l’obligation de rendre le site dans son état d’origine.

D’autres sites de la région avaient été envisagés, mais c’est Niergnies qui a été retenu. Cette zone présentant des conditions climatiques privilégiées : un vent léger et deux degrés de plus que la moyenne. Cela peut paraître peu, mais permet un rendement énergétique de 20 % supérieur à d’autres sites.

Ce projet permet de respecter les souhaits environnementaux des élus communautaires.
+ Absence de bâtiments industriels donc pas de circulation intempestive.
+ Absence de nuisances sonores (il y avait des doutes avec d’éventuelles éoliennes.
+ Absence de nuisances visuelles – les panneaux solaires ne devraient pas dépasser les 2,5 m de haut.
+ Absence de pollution du site – les panneaux seront posés sur des pieux enfouis dans le sol et n’auront aucune conséquence sur la qualité des terres.
+ Enfin 30% du parc sera exploitable pour y faire paître des bêtes ou faire du foin.

Les panneaux solaires vont être répartis en quatre zones clôturées qui seront entrecoupées de boisement, « de plantations d’essences locales et pourquoi pas de ruches » et d’espaces piétonniers. « Le projet s’inscrit dans le Plan forêt régional, dans un cadre environnemental et pédagogique, précise Pascal Coupez, directeur général des services de la CAC. Il sera visitable, ouvert aux écoliers et au public avec des circuits pédagogiques pour sensibiliser aux énergies renouvelables. »

Si ce projet sera la plus grande ferme photovoltaïque en France, elle risque de ne pas le rester longtemps d’autres projets risquent fort de rapidement lui voler la vedette. De plus vastes projets sont à l’étude dans le sud de la France ou en Meurthe-et-Moselle.

Pour information il ne faut pas confondre l’ancien aérodrome militaire de Niergnies et la base aérienne 103 Cambrai-Epinoy de l’Armée de l’air française est située à proximité. Base devant être fermée à l’horizon 2011.

2 Commentaires
  1. 6 novembre 2010
  2. 6 novembre 2010

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *