C'est Béton !

Il y a quelques jours je suis allé faire un tour au salon Tendance Habitat à Lille Grand Palais pour voir un peu les nouveautés et y prendre peut-être quelques idées. Ces salons, quelques soient leur nom, sont toujours un peu les même et les exposants y reviennent d’un salon à l’autre avec une régularité qui en dit long sur l’intérêt commercial de ces manifestations.

Avec en tête de liste le vendeur de mandoline, vous savez ce truc qui pour le grand public est généralement en plastique orange criard et dont le démonstrateur se sert avec une virtuosité inouïe. Il pèle, coupe, rappe fruits et légumes à une vitesse hallucinante que vous ne pouvez qu’assistez à la démonstration qui devient un véritable spectacle. Et bien sur à chaque démo il y a toujours ou presque un client qui commence à sortir ces pépettes pour s’équiper de cet engin extraordinaire et comme la marée, il entraine avec lui quelques autres qui à leur tour semblent convaincus.

C’est le syndrome « Si le voisin l’achète, je ne peux pas ne pas l’acheter » bien mis en évidence dans le film sorti l’an dernier « The Joneses ». A chaque fois je me demande d’ailleurs dans quelle mesure vendeur et premier client ne seraient pas liés d’une façon ou d’une autre. Mais je sais, je vois le mal partout. Le plus amusant dans cette histoire c’est tout de même le devenir de toutes ces mandolines oranges, pour la plupart après un essai « saignant » – oui c’est très coupant la lame de ce truc – elles finissent au fond d’un placard avant d’être cédées un jour ou l’autre, à vil prix dans une quelconque braderie.

Si je n’ai pas encore cédé à la mandoline, j’avoue avoir acheté il y a quelques années le rouleau à peindre avec réservoir intégré qui est bien au frais dans la cave depuis que je l’ai essayé. Il y avait aussi du monde à ce stand, moins que pour la mandoline, mais le spectacle n’y est pas aussi fascinant.

Mais quel rapport avec le béton – cf le titre de ce billet – ? Nous y arrivons après être passé par les nombreux vendeurs de portails, de fenêtres et autres moyens d’économiser l’énergie – secteurs très vendeur en ce moment. Nous voilà donc dans la section Décoration avec toutes les horreurs de la terre ou presque. Je sais que tous les gouts sont dans la nature, mais quand même !

Au milieu de cet océan de trucs qui piquent les yeux, un stand sort un peu de l’ordinaire. Des luminaires – ce que j’ai horreur de ce mot – , des lampes dont les pieds sont en béton associé à différentes matières proposées par LLA Création, une entreprise de la Manche (la Manche c’est du côté du Mont Saint Michel).

Alors quelques images c’est quand même le meilleur moyen de se rendre compte.

 

 

 

 

 

 

Il y avait ce modèle spécial Lille avec des « extraits » de photos de Lille, très sympathique. Les images ou portions d’images sont traités pour ne pas se détériorer au fil de l’action du temps et des UV. Etant allé à ce salon accompagné, nous avons tout les deux été séduits par ce modèle « régional » .

Bien sur comme je le disais plus haut, tous les gouts sont dans la nature.

 

Pour en savoir plus, et voir bien d’autres modèles, il y a le site de LLACréation.


3 Commentaires
  1. 17 mars 2011
  2. 17 mars 2011
  3. 17 mars 2011

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *