L’Appât

A Montréal, par le plus grand des hasards, c’est dans les bras du flic montréalais Poirier que Carboni, mafioso notoire, va mourir suite à l’ingestion de cacahuètes empoisonnées.
A Paris, Ventura, agent des services secrets français, est envoyé au Québec par son patron, Moulin, afin d’y découvrir d’importants renseignements au travers des dernières paroles de Carboni. Il va devoir travailler avec Poirier, la honte de la police du Québec, « l’épais », qui servira, à son insu, d’appât.

Ventura, « l’épée », va donc se faire passer pour un jeune stagiaire inexpérimenté dans les services de Pinard, la cheffe de service de Poirier que lui adjoindra ce français venu apprendre les techniques Québécoises.
Mafia italienne, gangs haïtiens, une mystérieuse femme noire tout en noir, le duo va avoir fort à faire pour découvrir le secret de Carboni. Mais sous cette enquête finit par apparaître des plans maléfiques…

 

Prudent Philibert Poirier, la honte de la police du Québec, est un cœur pur, mais il est le roi des gaffeurs et provoque plus de catastrophes que d’arrestation. Il ne facilitera pas la tâche de Ventura espion d’élite des services secrets français. Voilà qui forme un duo classique des comédies du style « la Chèvre », « L’arme fatale » et tant d’autres.

Beaucoup de plaisanteries, de gags plus ou moins éculés, plus ou moins bien menés parsèment ce film. Il y a de tout, du bon et du moins bon, mais cette comédie policière loufoque permet de passer un moment divertissant. Si vous cherchez un scénario, ne vous inquiétez pas il a été oublié, mais est ce vraiment si important que ça pour ce type de film ? Au moins le film est rythmé, nerveux avec tout de même quelques scènes un peu longues, notamment la séance d’entrainement physique de Poirier.

Côté acteur, Guy A. Lepage est très à l’aise dans le rôle de Prudent Poirier et si par moment on peut trouver qu’il en fait vraiment trop, c’est souvent le cas de ce type de comédie. Ventura c’est Rachid Badouri en espion à la James Bond n’est pas vraiment à la hauteur et je me prends à regretter un Jean Dujardin dans OSS117 et pourtant je n’apprécie pas du tout cet acteur et sa façon de jouer.

 

Réalisateur : Yves Simoneau

Acteurs :
Guy A. Lepage : Prudent Poirier
Rachid Badouri : Mohammed Choukroune dit Ventura
Serge Dupire : Moulin
Maxim Roy : Pinard
Ayisha Issa : Van Cleef

La bande annonce

Présentation du film par ARTV

 

Plus d’extraits sur http://www.bandes-annonces.ca/catalog/movie/Lappat/trailer/2708

Le site du film sur Facebook : http://www.facebook.com/lappat.lefilm

 

 


5 Commentaires
  1. 4 avril 2011
  2. 4 avril 2011
  3. 4 avril 2011
  4. 6 avril 2011
  5. 6 avril 2011

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *