Petits meurtres en campagne de Tim E. Kinsey

En ce début de XXᵉ siècle, Lady Hardcastle et sa servante Flo quittent Londres pour la campagne. Et par une belle journée d’été, ensoleillée, elles emménagent, à Littleton Cotterell, petit village du Gloucestershire, dans une imposante bâtisse de briques rouges, avec porche sur pignons et bow-windows symétriques.

Lady Hardcastle est veuve, son conjoint sir Roderick était en poste en Chine, au ministère des Affaires étrangères. Il y a été assassiné, obligeant Lady Hardcastle et Flo à fuir pour sauver leur vie. Florence Armstrong est la servante, mais aussi dame de compagnie et surtout complice et garde du corps, depuis de nombreuses années.

Après leurs nombreuses aventures de part le monde, elles recherchent une nouvelle vie, paisible et sans histoire. Sauf que, comme chaque lecteur de roman policier le sait, la campagne anglaise est un des lieux le plus mal famé, et des plus dangereux, existant au monde…

Le deuxième jour, le duo se leva tôt pour partir en promenade afin d’explorer les environs. Lors de l’exploration d’un petit bois, elles découvrent aux branches d’un magnifique chêne anglais, un cadavre. Un jeune homme qui sera identifié par l’agent Hancock comme Frank Pickering, un joueur de cricket. L’inspecteur Sunderland, venant de Bristol, après une rapide enquête, arrête un certain Bill Lovell, avec qui le défunt se serait disputé quelques heures avant le meurtre, au sujet de la fiancé de Bill.

Mais Lady Hardcastle est troublée, l’inspecteur, qui ne lui avait pas semblé très concerné lors de l’enquête, a-t-il été un peu trop vite en besogne ? D’autant qu’aux dires de certains, Bill serait tout à fait incapable de tuer. Aussi, elle décide de mettre leurs sagacités au service de la justice. Rapidement un autre coupable potentiel est trouvé, l’inspecteur aurait-il été négligeant ? Ou même avait-il une obscure raison pour arrêter le premier venu ?

Si belle et si dangereuse !

Mais comme signalé plus haut, la campagne anglaise est loin d’être un lieu de tout repos. Ainsi chez sir Hector et lady Farley-Stroud, au petit matin, au lendemain des fiançailles de Mlle Clarissa Farley-Stroud et de M. Theophilus Seddon , un des musiciens est retrouvé assassiné dans la bibliothèque. De plus lady Farley-Stroud, demande à Lady Hardcastle de l’aider, car outre le musicien trépassé, il s’avère qu’un objet très précieux a disparu. Mais Compte tenu des conséquences qu’aurait l’annonce de cette disparition, elle ne peut demander l’aide de la police. Deux crimes sordides, un vol potentiellement dévastateur, non la campagne anglaise n’est pas de tout repos.

Un vrai cosy mystery

Contrairement au roman de Stephen Spotswood, « La fortune sourit aux disparus », ici nous sommes vraiment dans un roman type cosy mystery, tous les ingrédients sont présents. Je dois dire avoir beaucoup apprécié ce duo d’enquêtrices plutôt excentriques, plein d’humour et comme le signale l’inspecteur Sunderland, rafraichissant.

Ici pas de guerre entre les policiers et les amateurs, une critique bienvenue et moqueuse des relations entre classes sociales, qui de toutes les façons vont être complètement bouleversées quelques années plus tard avec la première guerre mondiale. On y voit les derniers soubresauts d’un monde, et en germe le nouveau.

Le passé de ces Dames est à peine effleuré, mais promet d’être palpitant s’il est un peu développé dans les romans suivants. Pour le moment, seuls les deux premiers sont traduits en français. En version originale, il y a actuellement sept opus.

Tim E. Kinsey

Biographie de Babelio

Tim Kinsey est un écrivain anglais. Il a grandi à Londres dans les années 70 et a fait ses études d’histoire à l’Université de Bristol.

Il a travaillé plusieurs années comme chroniqueur dans un magazine, avant de tomber dans le monde glamour d’Internet, où il a publié des contenus pour un site de divertissements très célèbre pendant plusieurs années encore.

Après avoir aidé à élever trois enfants, appris la plongée sous-marine et à jouer de la batterie et de la mandoline (bien que jamais en même temps, hélas), il a décidé que le moment était venu de se remettre à l’écriture.


Résumé de l’éditeur

Veuve excentrique au passé secret, Lady Hardcastle quitte Londres pour s’installer à la campagne. Accompagnée de Florence, sa femme de chambre qui pratique avec assiduité les arts martiaux, elle compte y trouver le repos, loin de la vie trépidante menée dans les colonies de l’empire britannique.

Mais la campagne peut vite se révéler pleine de surprises, notamment lorsque les deux compères découvrent un cadavre pendu à un arbre. Suicide  ? Lady Hardcastle, curieuse de nature, n’y croit pas et elle décide de prendre les choses en main. D’autant que les policiers locaux n’ont pas l’air très futés.

Lady Hardcastle et Florence plongent dans les nombreuses rivalités et les intrigues de leur village d’adoption. Et tout se complique lorsqu’un autre meurtre est commis… Pour les deux détectives amateurs, le tea time attendra, car une chose est certaine  : la vie à la campagne n’a rien d’un long fleuve tranquille  !

4 Commentaires
  1. 28 avril 2021
  2. 28 avril 2021
  3. 28 avril 2021
  4. 28 avril 2021

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.