Les vies privées de Pipa Lee

Pippa semble une femme comblée par la vie. Toute dévoué à son mari, plus âgé, et ses enfants, maintenant adultes, elle réalise brusquement que cette vie a priori si stable commence à s’effriter. Lassée par les sempiternels réveils banlieusards et par le persistant vrombissement des tondeuses à gazon, Pippa en vient à se demander comment elle en est arrivée là. Jeunesse bouillonnante, sexe, drogue et rock’n roll, rencontres inattendues, liaisons et trahisons : Pippa tente de trouver des réponses à ses questions, et d’échapper à cette menaçante « sécurité du mariage »… c’est alors qu’elle rencontre un jeune homme mystérieux qui va apporter un nouveau sens à sa vie…


Ce film m’a touché, c’est un très chouette portrait de femme en pleine crise existentielle comme doivent en connaître beaucoup de femmes ayant passé de longues à ne vivre que pour s’occuper des siens.

Il faut dire qu’avec son mari qui a trente années de plus qu’elle, l’heure n’est plus vraiment à l’aventure. Même si l’on sent bien qu’elle l’aime toujours profondément, elle a un besoin viscéral d’autre chose, un simple besoin de vivre en réalité.

Pipa Lee et son mari Herb

Pipa, Herb et leur fils

Pipa et Chris Nadeau

La réalisatrice Rebecca Miller – fille d’Arthur Miller – a en fait de son propre roman un film tout en finesse et en sensibilité, en émotion et en humour. C’est une sorte de puzzle, un assemblage de différentes époques de la vie de Pipa Lee, de ses différentes vies. Si on peut lui reprocher certaines longueurs, par moment j’aurai aimé que les personnages soit un peu plus approfondis, mais c’est un film qui m’a fait passer un bon moment.

Rebecca Miller s’est entouré d’acteurs de premier ordre pour cette réalisation avec Robin Wright Penn dans le rôle de Pipa Lee et Alan Arkin dans celui de son mari Herb Lee, sans oublier Keanu Reeves dans le rôle de Chris Nadeau, Monica Bellucci (Gigi Lee), Julianne Moore (Kat) ainsi que Blake Lively (Pippa Lee jeune). Cela fait tout de même un sacré casting !

Si vous avez l’occasion de le voir, n’hésitez pas.


5 Commentaires
  1. 15 janvier 2011
  2. 15 janvier 2011
  3. 15 janvier 2011
  4. 15 janvier 2011
  5. 15 janvier 2011

Laisser un message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.