Le Jardin Secret

Mary Lennox vit en Inde avec sa nounou pour seule compagne et ses parents. Ces derniers, qui l’ignorent totalement, meurent lors d’un tremblement de terre. Avec les autres enfants rescapés du tremblement de terre mais devenus orphelins, elle est rapatrié en Grande Bretagne où elle est recueillie par son oncle, Lord Craven.

Le Jardin Secret

Mary se retrouve alors en Grande-Bretagne dans un lugubre manoir du Yorkshire seule au milieu d’une troupe de domestique, dirigée par gouvernante, Mrs Medlock, plutôt austère. Malgré la tripotée de domestique le manoir semble mort et à l’abandon. Mary qui s’ennuie ferme, sort de sa chambre où elle est normalement recluse, pour partir à la découverte des autres pièces du manoir, malgré les interdictions de la gouvernante.

Elle découvre alors la chambre de sa tante, soeur jumelle de sa mère, complètement abandonnée et dans un des tiroirs d’une boîte à musique, une grosse clef ancienne. En se promenant dans la propriété autour du manoir, à l’aide d’un rouge-gorge, découvre l’entrée d’un jardin secret, et bien sur la clé découverte lui permet d’y entrer.

La gouvernante et Lord Craven

Dicken, Mary et Colin

Elle fera un peu plus tard la connaissance de Dicken, un jeune garçon qui parle avec les animaux et un peu plus tard de mystérieux pleurs quelque part dans le château la réveillent. Elle va ainsi découvrir qu’elle a un cousin, Colin, qui est reclus dans sa chambre et semble condamné à mourir.

Le Jardin secret (1993) est un film réalisé par Agnieszka Holland, avec Kate Maberly, Maggie Smith et John Lynch, adapté du roman éponyme de Frances Hodgson Burnett écrit en 1911.

Attention, c’est un film pour enfant mais qui est très agréable à voir, empreint de fraicheur, de joie et de gaité. Il laissera sans aucun doute aux enfants un bon souvenir.

Il y a un peu de magie, sans pour autant en faire trop et donc le tout reste plausible. Bien sur pas d’effets spéciaux hollywoodiens, pas de cascades ou autres explosions. Même le tremblement de terre est  » simple « . Le tout donne un accent de sincérité et de simplicité. Le spectateur reste dans la réalité, en évitant l’enchantement ce que donne beaucoup de crédibilité à l’histoire.

Les acteurs sont biens dans leur rôle et ont un jeu qui sonne juste. Avec pour les enfants Kate MALERBY dans le rôle de Mary, Heydon PROWSE dans celui du fragile et délicat Colin- un rôle pas toujours évident quand il s’agit de jouer un enfant qui ne sait pas marcher – et enfin Andrew KNOTT dans celui de Dicken.
Mention spéciale pour Maggie Smith qui joue le rôle de Mrs Medlock, la gouvernante. Aujourd’hui on la connait plus pour son rôle du professeur Minerva McGonagal dans la saga Harry Potter. Elle tient à merveille son rôle de gouvernante psycho rigide, mais malgré tout plein d’amour.


6 Commentaires
  1. 19 janvier 2011
  2. 19 janvier 2011
  3. 19 janvier 2011
  4. 20 février 2011
  5. 20 février 2011
  6. 20 février 2011

Laisser un message

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.